Lens nouveau maillot

rc lens mercato Le Club des Associés (1970-1972) puis Le Club des Amis du PSG (créé en janvier 1975) étaient un minimum de 150 supporters pour chaque déplacement et un maximum de 1200 à Lille en janvier 1972. Aidé par ses aînés dans son développement, le Kop K était également actif en déplacements, comme le signalent nombres d’articles des programmes de matches du club. Ce match reste notamment dans les mémoires pour l’invasion du terrain par les supporters du PSG durant plus d’une heure. La combinaison de ces deux modifications va fixer le KOB dans la tribune Boulogne. Lors de ces premiers déplacements de jeunes parisiens en province, nombre d’« incidents » en tribune ou à la sortie des joueurs sont déjà à signaler. Ces actions qui entraînent l’annulation de déplacements des supporters parisiens (au Havre par exemple en septembre 1985) sont sévèrement condamnées par des supporters du KOB et les Boulogne Boys profitent de ce fort sentiment de rejet, quelques mois après le drame du Heysel, pour voir le jour. Les Boys profitent d’une série d’actions d’éléments incontrôlés du KOB en début de saison. De plus, la majorité des supporters du KOB n’appréciaient pas la démarche de certains de ses membres de vouloir politiser la tribune ainsi que les ratonnades organisées par ces mêmes personnes aux abords du Parc des Princes.

boutique rc lens Bien qu’un bon nombre de groupe de supporter ne désirent traditionnellement pas afficher de tendance politique dans les stades, cette politisation naissante aux tendances extrémistes s’affirmera par la suite au sein de la tribune coté Boulogne. Dans le même temps, l’OM connait une réussite sportive accompagnée d’une importante activité en tribune. D’abord très complet, il ne décolle pas et ferme fin mars 2005. Les supporters maintiennent une grève des encouragements jusqu’au 14 mai 2005. La signature d’une convention exigée par les supporters entre eux et le club et l’éviction de l’entraîneur, du responsable de la sécurité puis du président désamorcent le conflit entre les supporters et le club. Passé professionnel en 2006, un examen décèle une malformation cardiaque durant la préparation de la saison, et tout indique qu’il ne pourra pas disputer de matches au plus haut niveau. Le haut de la tribune étant en travaux, les supporters se retrouvent dans la section basse, en « Boulogne rouge ».

rc lens mercato Il faudra attendre la 11e journée de championnat contre Monaco pour que les Vikings et les Hund Boys aillent en bas de la tribune ; les Gunners restant en haut. Pour la saison 2000-2001, l’équipe réserve du RC Lens évolue dans le groupe A du championnat de France amateur, la quatrième division de football en France. Les groupes de supporters issus de la tribune Boulogne du Parc des Princes servent alors de vitrine aux mouvement d’extrême droite et sont instrumentalisés dans le but de recruter de jeunes supporters au sein de leurs rangs. Les finales de Coupes d’Europe des clubs champions au Parc en 1975 (Leeds United) et 1981 (Liverpool FC) offrent l’archétype du modèle britannique aux jeunes supporters du PSG : exubérance, esprit contestataire (voire “anarchiste”) et violence. Les ultras peuvent toutefois avoir recours à la violence mais celle-ci ne constitue qu’un moyen d’action parmi d’autres tandis que le hooliganisme se base principalement sur les actions violentes. De l’autre coté, les Ultras se revendiquent proches du modèle Italien. La saison 1985-1986 voit l’émergence du premier groupe Ultras : les Boulogne Boys.

Bien que certains catégorisent l’intégralité du virage Boulogne comme appartenant à l’extrême droite et au mouvement hooligan car influencés par des groupuscules tels que le Pitbull Kop ou le Commando Pirate entre autres, d’autres groupes affirmés tels que les Boulogne Boys se développent en adoptant des directives « non violentes et apolitiques ». Bien que les Vikings participent à cette animation en levant les feuilles dans leur secteur, ils y apportent leur touche personnelle : torches et chlorate qui enflamment la tribune. Le conflit se poursuit de façon ponctuelle la saison suivante, quelques dérapages ont lieu lors des déplacements, ce qui incite les deux camps à se radicaliser dans des idéologies très opposées. ». Les supporters bordelais sont rentrés dans le jeu, et ont bâché « Fier d’être paysan » puis, la saison suivante, « Paysans II : le retour ». Cette tradition était née le 10 novembre 1973 à l’occasion du premier match du PSG dans la nouvelle enceinte du Parc des Princes. Mettant de côté les divisions Boulogne-Auteuil, les supporters du PSG s’unissent à l’automne 2004 pour dénoncer notamment la nouvelle politique de sécurité du PSG. De l’autre côté on retrouve un supporterisme plus urbain, ayant une image plus « bourgeoise ».

Consultez notre page Web pour en savoir plus sur maillot rc lens.

0 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *