Lens retro

rc lens mercato Les changements sont immédiats : Blazevic aligne dès le début du championnat ses recrues, Boris Diecket, Joël Henry, Jean-Claude Milani dans les buts et William Ayache revenu de Marseille. Le problème s’aggrave surtout la saison suivante : en 1986, le FCN perd Touré (Bordeaux), ainsi qu’Halilhodzic et Ayache (PSG) et les recrues ne sont pas du même ordre (Philippe Anziani, Patrice Garande, Julio Olarticoechea). Oscar Muller bénéficie de l’apport de Seth Adonkor, aux moyens physiques hors du commun, qui préfigure le poste de milieu défensif récupérateur qui se généralisera dans le football des années 1990. Devant l’éternel Jean-Paul Bertrand-Demanes, la défense trouve également son équilibre autour de Maxime Bossis, replacé comme libéro et promu capitaine, aux côtés de l’inusable Patrice Rio et, sur les côtés, de Thierry Tusseau à gauche et de William Ayache à droite. L’espoir est pourtant présent grâce au retour de Suaudeau et à l’émergence de joueurs formés par ce dernier et Raynald Denoueix : Desailly, Patrice Loko, Nicolas Ouédec ainsi que Stéphane Ziani, Christian Karembeu et Japhet N’Doram, intégrés à l’effectif au début de la saison 1991-1992. Le joueur tchadien en particulier montre un immense talent d’attaquant qui lui vaut bientôt son surnom trouvé par Joël Henry : « le Sorcier ».

rc lens Le FC Nantes finit huitième de finaliste de C1 en perdant son match retour contre l’Atlético de Madrid. En championnat, le club réalise un match nul face au Toulouse FC (2-2) puis s’impose lors des quatre rencontres suivantes disputées au Stade brestois 29 (0-1), face au SC Bastia (3-0), au FC Sochaux (1-2), et face au Montpellier HSC (4-1). Les Verts se retrouvent alors à la 4e place du classement de la ligue 1, juste derrière l’Olympique lyonnais. Paul Le Guen, capitaine, refuse au nom de ses coéquipiers : le FCN s’impose tout de même, 2-1, grâce aux buts de Loko et Christophe Robert. Les résultats répondent aux attentes, en championnat d’abord grâce à une cinquième place qualificative en coupe UEFA, en coupe de France ensuite puisque le FCN parvient en finale. La possibilité d’une autre tribune couverte, face à la principale Honneur, n’est pas à exclure, si durant les travaux, l’aire de jeu est repoussée de plusieurs mètres vers le Boulevard du Général de Gaulle ; alors celle-ci certes moins imposante (5000 à 7000 places) viendrait parfaitement se “greffer” et offrirait un stade digne de recevoir, enfin des équipes de Ligue 1 en Coupe de France par exemple. En quête d’une première victoire à domicile, les hommes de David Linarès reçoivent un Monaco en plein doute après 3 défaites consécutives.

manchester united rc lens En C2, l’AS Monaco dispute six matchs et sort contre la Sampdoria à l’avant-dernière marche. Après 15 matchs et 1 but toutes compétitions confondues, maillot de lens il résilie le contrat qui le lie aux Romains. Le 18 février 2014, il marque son premier but avec sa nouvelle équipe et par la même occasion en Ligue des champions lors du huitième de finale aller opposant le Paris Saint-Germain au Bayer Leverkusen. Il joua son premier match en Ligue 1 avec Valenciennes le 15 août 2009 contre l’Olympique lyonnais, après une suspension de Nicolas Penneteau. Nantais subissent trois expulsions et sont largement battus 3-0. La seule fausse note de la saison est une défaite à domicile contre Marseille (0-2), un match par ailleurs entouré de soupçons, une rumeur insistante affirmant pendant le match que Vulic, d’ailleurs transparent et sorti à la mi-temps, aurait été soudoyé par des émissaires de l’OM. Les relations entre Blazevic et l’OM sont d’ailleurs l’objet d’un mystère tenace. Le talentueux espoir est naturellement convoité notamment par l’OM de Bernard Tapie. Les Parisiens sont relancés par Safet Sušić avant que Nabatingue Toko n’enterre les espoirs nantais.

rc lens Le 28 avril 1990, Nantes reçoit Bordeaux et les Canaris vivent une scène surréaliste dans les vestiaires, avant la rencontre. La saison 1992-1993 se déroule sous le signe du renouveau : l’équipe nantaise met en avant de jeunes joueurs formés au club (Patrice Loko, Reynald Pedros, Christian Karembeu, Nicolas Ouédec, Laurent Guyot, Jean-Michel Ferri) et des recrues embauchées pour leur potentiel (Japhet N’Doram, Claude Makelele, Serge Le Dizet). Le recrutement d’abord : si Nantes bénéficie de l’arrivée de Paul Le Guen la plupart des recrues du tandem Bouyer-Blazevic se révèlent de coûteux échecs comme Diecket ou Milani dès 1988-1989 puis de Dragan Jakovljevic, choisi par Blazevic mais décevant en attaque et bientôt supplanté par le jeune Patrice Loko ou encore de Claude Lowitz, Patrice Eyraud, Thierry Fernier, Jean-Louis Lima, sans parler du retour médiatisé mais inutile de Max Bossis après un an de retraite. La saison 1990-1991 signe l’échec du tandem Bouyer-Blazevic : les résultats empirent à l’automne et le FCN ne parvient plus à gagner à partir de la 18e journée (Nantes 2-2 Nice). Nantes plonge donc brutalement au classement. Quelques jours plus tard, maillot lens Marseille rend visite à Nantes (0-0) et le joueur n’est pas aligné. Le FC Nantes n’est cependant pas encore épargné par les tourments.

0 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *